Le mystère chelou des glaces qui refusent de fondre

Quand d'irréductibles crèmes glacées décident chaque été de résister encore encore et toujours aux rayons du soleil.

|
02 août 2017, 4:28pm

Chaque été, c'est la même rengaine. On pourrait presque croire à un sketch sponsorisé par une association climato-sceptique. Une glace est exposée pendant une longue période au soleil et refuse de fondre.

C'est ce qui est arrivé à Mary Salter, habitante de Grafton en Australie. Cette dame d'un certain âge a publié sur Facebook dimanche 30 juillet le récit d'un incident assez banal. Son petit-fils était en train de savourer une glace achetée dans un supermarché Coles (de la vanille prise en sandwich entre deux morceaux de biscuit au chocolat) quand elle s'est soudain cassée en deux. Il a alors fait ce qu'on peut communément appeler un « caca nerveux » et catégoriquement refusé de la finir, l'envoyant valdinguer dans le décor. Une partie de la glace a atterri sur le ciment, l'autre, dans le gazon.

LIRE AUSSI : Le Guide MUNCHIES des glaces de mioches

Un scénario assez commun qui aurait pu s'arrêter là. Sauf que Mary est retournée sur les lieux de l'accident 4 jours après les faits. Et elle y a trouvé le dessert totalement intact. Aucun animal n'y avait touché et – défiant toute logique – la glace n'avait pas fondu du tout. Mais qu'est-ce donc que cette sorcellerie ?

Comme la plupart des gens en cas de phénomène que la science et la raison sont incapables d'expliquer, Mary s'est tourné vers Internet. « Est-ce que vous pouvez m'expliquer comment, après avoir passé 4 jours entiers sous 26 °C et sur du ciment, non seulement la glace n'a pas fondu mais pas le moindre animal n'en a voulu… Elle est restée dehors au soleil mais elle n'a pas fondu et les fourmis semblent la fuir comme la peste ! »

Mary, peut-être persuadée d'avoir découvert une vérité qui dérange, prie ses amis et sa famille de reproduire l'expérience : « S'il vous plaît, faites ce que j'ai fait, cassez-la en deux et essayez de voir si elle va fondre ou si un animal va la consommer. »

On ne connaît pas encore les résultats de son étude empirique, mais Mary Salter n'est pas la première personne à s'insurger. Les cas de glaces qui refusent de fondre se sont même multipliés ces dernières années.

Walmart concède que son dessert ne contient pas beaucoup de crème glacée – expliquant du même coup pourquoi il ne fond pas du tout

Le plus connu a lieu en 2014. Un habitant de Cincinnati explique que la glace de son fils n'a pas fondu malgré des températures atteignant les 30 °C – une chaîne de télé locale décide alors de tester plusieurs marques différentes de glace au soleil et découvert que le sandwich glacé de Walmart, Great Value, ne fond presque pas. Conséquence, Walmart concède que son dessert ne contient pas beaucoup de crème glacée – expliquant du même coup pourquoi il ne fond pas du tout.

Le site Snopes a aussi enquêté sur le phénomène. Leurs conclusions ? Beaucoup de ces « glaces » qui ne fondent pas, sont en fait des desserts au lait congelé et contiennent beaucoup moins de crème et de matières grasses que les vraies glaces. Alors que la crème et la graisse fondent, le sulfate de calcium et la gomme de guar qu'on trouve dans ces produits, non.

Selon Consumer Reports, une association de consommateurs : « Les producteurs ajoutent beaucoup de gommes et d'autres ingrédients comme du sulfate de calcium ou des mono-diglycérides pour aider à contrôler le rythme de la fonte. Ils sont aussi ajoutés pour empêcher la formation de gros cristaux quand les produits sont sortis puis remis dans le congélateur. » En 2015, une équipe de chercheurs de Britanniques a même volontairement ajouté une protéine naturelle pour aboutir à une glace qui ne fond presque pas.

LIRE AUSSI : Le glacier qui fait rimer hip-hop et « deux boules dans un cornet »

MUNCHIES a tenté de joindre les supermarchés Coles. Un porte-parole nous a fait suivre cette déclaration : « Nos sandwichs glacés sont faits avec des techniques régulièrement utilisées pour ralentir la fonte. Elles permettent notamment de consommer le biscuit sans qu'il ne se casse entre vos mains. Parmi ces techniques, on trouve notamment l'ajout d'un épaississeur de crème qui crée comme une sorte de structure en nids d'abeille. Quand le produit commence à fondre et que le liquide s'évapore, vous obtenez ce qui ressemble à une mousse. »

Ça vous va comme réponse ? On n'est pas plus rassuré mais ça ne nous empêchera probablement pas de nous enfiler encore quelques cornets dans les jours qui viennent.