Manger gras pour vivre mieux ? Des centenaires nous confient leurs mauvaises habitudes alimentaires

Le secret de la longévité selon les personnes les plus vieilles de la Terre : des tonnes de bouffe plutôt grasse et beaucoup d'alcool.

|
31 janvier 2017, 9:00am

Photo via Flickr user cyclonebill

Quand un proche meurt « jeune » – et la notion fluctue constamment puisqu'on vit en moyenne jusqu'à 79 ans pour les hommes et 85 ans pour les femmes en France – il est de bon ton de secouer la tête et d'énumérer tout ce que le défunt faisait de bien. Ça n'a aucun sens. Il ne buvait pas, ne fumait pas et ne mangeait jamais chez Quick. Plus on vieillit, plus on réalise que ça n'a rien à voir. Et personne ne sait ça mieux que les centenaires.

« Vous avez vraiment de la chance si vous atteignez les 100 ans », assurait Paul Marcus, qui a vécu jusqu'à 103 piges, au Denver Post. « Et n'essayez pas de manger quoi que ce soit de bon pour la santé. Le secret de la longévité, c'est la crème glacée. »

LIRE AUSSI : Vivre à fond et clamser le plus tard possible grâce à des pilules de chocolat

D'autres prétendent que c'est le bacon qui a un rôle à jouer. Il y a quelques jours, Ruth Benjamin a célébré son 109e anniversaire. Née dans l'Illinois, elle jure que ce sont les produits à base de viande de porc transformée qui lui ont permis de tenir si longtemps. « Je n'ai jamais fumé une clope de ma vie, je n'ai jamais bu d'alcool et j'ai eu un mari pendant 43 ans », expliquait-elle à WGN avant de conclure. « Et j'adore le bacon ! ».

Ruth Benjamin et Paul Marcus ne sont pas les seuls centenaires à dévoiler leur menu quotidien, comme s'il était le secret de leur longévité, que ce soit de la bouffe, des sodas ou des pintes de blonde. Si vous voulez voir le siècle suivant, voilà donc quelques conseils que même les fans de fast-food un peu flemmards peuvent suivre.

Helen Diekman était par exemple fan de hot-dogs, notamment ceux de Portillo's, son restau préféré à Elgin, dans l'Illinois. Elle a vécu un peu plus de 100 ans malgré – ou grâce à – ce régime. Selon le Daily Herald, Diekman allait chez Portillo's trois fois par semaine, commandant toujours un petit pain avec une saucisse et tout sauf des piments. Elle ajoutait aussi une ration de frites et un Coca-Light.

Chaque docteur que je vois me dit que ça va me tuer. Comme ils finissent par mourir avant moi, je pense qu'il y a un truc qui leur échappe

En parlant de soda, le truc d'Elizabeth Sullivan, c'est le Dr Pepper. L'anniversaire de ses 104 ans, son gâteau avait la forme d'une canette de sa boisson préférée. « Je me suis mise à en boire il y a 40 ans. Trois par jour », s'était-elle vantée à CBSDFW. « Chaque docteur que je vois me dit que ça va me tuer. Comme ils finissent par mourir avant moi, je pense qu'il y a un truc qui leur échappe. » Sullivan démarre chaque journée avec une canette de Dr Pepper et, en avril dernier, elle se sentait assez bien (ou assez caféinée) pour lancer la première balle d'un match de la franchise de baseball des Texas Rangers.

Suzannah Mushatt Jones, qui a vécu jusqu'à 116 ans et 311 jours, était portée sur le bacon, elle en mangeait quatre tranches avec des œufs brouillés à chaque petit-déjeuner. « Elle mange du bacon toute la journée », disait une des aides-soignantes au New York Post. Pearl Cantrell, qui est morte un mois avant d'atteindre ses 106 ans, aurait validé : « J'adore le bacon, j'en mange tous les jours », avait-elle expliqué peu avant son 105e anniversaire. Son amour pour le cochon était si légendaire que la marque Oscar Meyer avait même envoyé une de ses Weinermobiles jusqu'à sa maison au Texas pour une livraison en main propre.

Quand Agnes Fenton a fêté ses 110 ans, elle a rendu hommage au docteur qui lui avait conseillé de boire chaque jour « trois Miller High Lifes ». Fenton s'envoyait donc ses trois bières ainsi qu'un shot de Johnnie Walker Blue Label, tous les jours sans exception. Malheureusement, les gens qui s'occupent d'Agnes ont mis fin à son rituel en 2015. Fenton a eu 111 ans en août dernier. Espérons qu'il y a toujours quelqu'un pour lui glisser une petite binouze discrétos.

Je bois une Guinness à 10 h 30 chaque matin avec un paquet de chips au vinaigre et c'est ce qui m'a fait tenir toutes ces années

Pendant ce temps-là, au Royaume-Uni, Gladys Fielden, 100 ans, pense que c'est la Guinness qui a boosté sa longévité. « Je bois une Guinness à 10 h 30 chaque matin avec un paquet de chips au vinaigre et c'est ce qui m'a fait tenir toutes ces années », a-t-elle confié au Daily Express. Elle a commencé à boire de la bière à 30 ans, alors qu'elle était enceinte, parce qu'on lui avait vanté ses « bienfaits pour la santé ». Bon, peut-être que vous n'êtes pas obligé de suivre ce conseil-là.

LIRE AUSSI : La doyenne de l'humanité mange comme Rocky

Et c'est probablement la même chose pour le régime d'Antonio Docampo Garcia, un bon vivant espagnol qui a vécu jusqu'à 107 ans au rythme de quatre bouteilles de vin par jour. Docampo était vigneron et se sifflait deux quilles à midi et deux quilles au dîner. « Il pouvait boire un litre et demi d'un coup », expliquait son fils avant d'ajouter. « Il ne buvait jamais de l'eau. »

Mariano « Pops » Rotelli était lui plutôt porté sur le Jim Beam Black dont il buvait un shot au levé dans son café. « Chaque matin depuis 100 ans », annonçait-il fièrement lors de son 107e anniversaire. « Je suis allé voir le docteur trois fois en cent ans. Il est mort. Je suis encore vivant. »

Bilan : des tonnes de bouffe bien grasse et d'alcool. On commence le régime demain et on se revoit dans 100 ans ?