On a parlé festin royal avec la styliste culinaire du film « La Favorite »

Katharine Tidy raconte comment reproduire les plats décadents des têtes couronnées du XVIIIe siècle - avec des bois de cerf et du polystyrène.

|
06 février 2019, 2:43pm

Capture avec l'aimable autorisation de 2018 Twentieth Century Fox Film Corporation.

« Je n’ai fait que manger pendant le film et c’était génial », rigole Olivia Colman qui a visiblement gardé de bons souvenirs du tournage de La Favorite au moment de recevoir le Golden Globe de la meilleure actrice.

Dans le dernier long-métrage de Yorgos Lanthimos (en salles mercredi 6 février) elle incarne la reine Anne, dernière héritière de la lignée des Stuart, qui voue à la bouffe un mélange de fascination et de répulsion. La nourriture est aussi un pion dans la bataille que Sarah Churchill (Rachel Weisz) et Abigail Masham (Emma Stone) se livrent pour le pouvoir et l'affection d’une souveraine touchée par la goutte.

Styliste culinaire, Katharine Tidy a travaillé sur plus de 100 productions (dont Killing Eve, Un scandale très anglais, The Crown ou Les heures sombres). C’est elle qui a cuisiné et dressé tous les plats que l’on peut voir dans La Favorite.

On lui a passé un petit coup de fil alors qu’elle préparait un dîner de Noël pour le tournage de Last Christmas, une rom-com avec Henry Golding et Emilia Clarke pour savoir comment faire des gâteaux du XVIIIe, des tours de meringue et des pâtisseries à base de gibier.

1548083378049-the-favourite-film-olivia-colman
Olivia Colman dans le rôle de la reine Anne. Photo d'Atsushi Nishijima. © 2018 Twentieth Century Fox Film Corporation.

MUNCHIES : Salut Katharine, est-ce qu’Olivia Colman a vraiment beaucoup mangé sur le plateau ?
Katharine Tidy : C’est ce qu’elle était censée faire oui. Il y avait toujours des biscuits et des friandises dans sa chambre. Abigail la couvre de bonbons et de chocolat chaud pour la conquérir. Cela fait partie de cette rivalité avec Sarah qui dit, au contraire : « Vous ne pouvez pas manger ça, vous allez avoir la goutte. »

Quel genre de trucs avez-vous préparé pour la cour royale ?
Il y avait beaucoup de gâteaux, de biscuits, de pâtes d’amande, de fruits et de légumes confits. Une bonne partie de la nourriture qu’on voit dans le film est comestible. Mais il y a aussi une pyramide de meringues en polystyrène qui est juste là pour la déco.

Et le fameux gâteau que la reine s’envoie jusqu’à en vomir, il était comestible ?
S’il n’a pas besoin de l'être, je le fais généralement avec du polystyrène et je lui donne une bonne gueule. Là, c’était différent, il fallait qu’il soit consommé. Du coup, je suis partie sur un truc plus baroque – dans le style « porcelaine chinoise ». Après, ils n’auraient clairement pas fait de glaçage comme ça au XVIIIe siècle.

Le gâteau n’aurait pas été bleu comme dans le film ?
J'ai essayé d'être précise historiquement tout en apportant une touche de modernité, notamment sur la taille et la couleur, de manière à rendre les choses encore plus extravagantes. Comme tous les costumes sont noirs et blancs, on a coloré les aliments. Ce qui donne un gâteau bleu ou des meringues et des gaufrettes roses. Les gaufrettes auraient probablement été faites avec des baies mais j’ai utilisé à la place de la vanille, de la cannelle et du colorant alimentaire. Certains des gâteaux sont assez modernes, comme ceux qui viennent de Peggy Porschen [une boulangerie londonienne], mais ils sont tous très beaux. Normalement, je dis quand les choses ne vont pas, mais là, c’était nickel.

1548083394423-the-favourite-film-olivia-colman1
Le réalisateur Yorgos Lanthimos sur le plateau de « La Favorite ». Photo d'Atsushi Nishijima. © 2018 Twentieth Century Fox Film Corporation.

Le glaçage a permis de conserver le gâteau pendant le tournage ?
Oui, et puis si personne ne doit le manger, ce n’est pas très grave s'il y a un peu de moisissure. Au total, il y avait environ huit gâteaux parce qu’Anne en a toujours un à proximité. Dès qu’elle en mange un bout, on déplace le gâteau hors-champs. C’est vrai que les restes ont parfois un peu traîné…

Est-ce que c’est votre taf de faire le vomi de la reine ?
Non, c’est celui du département « accessoires ». Ils ont utilisé différents mélanges de glaçage et de crème au beurre pour obtenir une pâte qu'Anne pourrait ensuite vomir. Chapeau à elle parce que ce n'est pas marrant à faire.

Dans le film, le sucre est un véritable marqueur de classe sociale…
Tout à fait. Le sucre était l’apanage des fortunés. À l'époque géorgienne, les classes moyennes pouvaient se permettre d'acheter du sucre. À l'époque victorienne, le pays en produisait en masse, mais sous les Tudor et les Stuart, il fallait être riche pour pouvoir s’en payer. Lorsqu’Abigail organise son dîner à la mode, on a fait beaucoup de pâtes d’amande parce qu’elle monte en grade dans la cour royale, qu’elle gagne de l’argent et qu’elle commence à avoir des dépenses excessives. Ils sont tous bourrés et ils se gavent de desserts comme si c’était des After Eight.

1548083331816-the-favourite-film-olivia-colman3
Le cerf entier servi sur un plateau. Capture avec l'autorisation de 2018 Twentieth Century Fox Film Corporation.

Lors d’une course de canards, on voit un cerf entier sur un plateau. Pourquoi de la viande plutôt que des friandises ?
Sarah est une des rares femmes qui assistent à la course. Et tout le monde mise sur les canards. On a donc fait une pyramide de betteraves, d'oignons grillés et de viande pour la rendre plus virile.

C’était du vrai cerf ?
Je dis toujours aux gens que si vous embrochez un animal pour le rôtir, vous lui coupez la tête et, à moins que ça soit un cochon, vous pouvez le faire passer pour plein de choses différentes. Si vous chopez du gibier chez votre boucher, vous aurez généralement du Muntjac de Reeves, un cervidé qui n’est pas super gros. Donc on a fait un agneau et on a attaché le crâne et les bois d'un cerf. C’est beaucoup moins cher que de prendre une maquette qui coûte des centaines de livres et qu’on ne peut pas couper en tranches. Par ailleurs, le plateau est le même que celui qu’on a utilisé dans Macbeth [le film de Justin Kurzel avec Michael Fassbender et Marion Cotillard sorti en 2015].

Sarah tente de se débarrasser d’Harley (Nicholas Hoult) à l’aide d’une petite brioche de gibier. De quoi s'agit-il ?
Il n’y avait pas de canapés à cette époque alors on a trouvé une alternative qui me plaît pas mal : une sorte de vol-au-vent carré avec un rouleau de viande et du chou mariné. C'était « presque » comme au bon vieux temps.

Abigail met de vrais morceaux de viande sur les jambes goutteuses de la reine Anne ?
C'était du bœuf, une bavette. On a rigolé en disant qu'elle ne pouvait pas en avoir beaucoup parce qu'on était pas sur un film à gros budget. Mais à chaque fois que j’ai parlé d’un aliment avec un décorateur, on a fini par en utiliser davantage que prévu.

1548085887328-the-favourite-film-olivia-colman2
Emma Stone dans « La Favorite». Photo d'Atsushi Nishijima. © 2018 Twentieth Century Fox Film Corporation.

Il n’y a jamais de lapin au menu, alors qu’on en voit pas mal dans le film, c’était un choix délibéré ?
La reine Anne ne mangerait jamais de lapins [dans La Favorite]. Par contre, j’ai fait un carrot cake avec des fleurs comestibles et des crudités pour qu’elle puisse les nourrir.

C’était marrant de travailler sur ce film ?
J'ai fait beaucoup de tournages et il y a toujours des moments plaisants, mais je ne pourrais jamais souligner assez à quel point c'était amusant de travailler sur celui-ci.

Vous avez également bossé sur Bohemian Rhapsody. C’était sympa ? L'époque était différente. On a fait du curry pour une scène d'anniversaire de Freddie Mercury chez lui, mais aussi des canapés et des trucs plus élaborés pour la soirée qu'il donne. Il y avait beaucoup de gens vêtus de robes de guerriers et de drag queens à cette fête, c'était très chelou, un peu comme le bal dans La Favorite en fait. Mais avec des nains portant des plateaux de cocaïne.

Effectivement. Merci pour vos réponses, Katharine.

La Favorite , de Yorgos Lanthimos, en salles à partir du mercredi 6 février


Cet article a été préalablement publié sur MUNCHIES UK

MUNCHIES est aussi sur Instagram, Facebook, Twitter et Flipboard