Alle fotos af artiklens forfatter.

Le thé mexicain qui apaise la gueule de bois en 5 minutes

Une seule tasse de cette mixture mentholée pour ne plus se sentir au bout de sa vie.

|
10 avril 2017, 10:22am

Alle fotos af artiklens forfatter.

Si vous passez un jour par Oaxaca, la capitale mondiale du mezcal, au Mexique, et que vous tapez la discute avec les mecs qui bossent dans les distilleries et les bars du coin, vous entendrez toujours le même discours : le mezcal ne refile pas la gueule de bois. À les écouter, le seul responsable du crudo, ce terrible mal de crâne du lendemain, c'est le manque de sommeil couplé à toute la bière et les cocktails sucrés que vous vous êtes envoyés la veille.

Mais à Oaxaca, il va sans dire que c'est compliqué de faire la fête sans passer la nuit à enchainer les margaritas au mezcal et les bières Victoria. Heureusement, la région possède un secret bien gardé, un remède anti-gueule de bois local : le te de poléo.

L'entrée de Oaxaca En Una Taza. Toutes les photos sont de l'auteur.

Toutes les photos sont de l'auteur.

La plante qui sert à faire le thé, la poleo, ou menthe pouliot, est ici surnommée « l'herbe du pochetron » ou « l'herbe du buveur », explique Nubia Cervantez qui est née ici, à Oaxaca. Nous sommes au Oaxaca En Una Taza, un café dans lequel elle a bossé pendant trois ans et qui se trouve à deux pas de l'église Santo Domingo. Et ça tombe bien car j'ai une gueule de bois comme pas possible.

La poleo, a.k.a l'herbe du pochetron.

« En plus d'être utile en cas de gueule de bois, cette herbe soulage aussi les problèmes d'estomac et du système respiratoire », ajoute Nubia.

La poleo a un goût rafraîchissant qui rappelle la menthe – ce qui semble logique étant donné qu'il appartient à la famille de la menthe. Le théo se consomme en infusion chaude ou froide et son parfum herbacé est censé vous soulager instantanément. Nubia me l'affirme : on ressent les effets thérapeutiques de la poleo entre cinq et dix minutes après l'avoir bu.

Une tasse d'infusion de poleo dans un restaurant du centre-ville d'Oaxaca.

En plus de le consommer en infusion, les habitants d'Oaxaca consomment aussi la poleo sous forme de chocolat. Et ils dansent avec des rameaux de la plante lors de certaines occasions – les mariages, par exemple.

Une tasse de ce te de poleo et ça repart, effectivement. Je ne me sens plus au bout de ma vie. Ma gueule de bois n'a pas totalement disparue mais ça va mieux.

Bien dommage qu'on ne puisse pas toujours se rendre à Oaxaca quand on se prend une biture. Mais heureusement qu'on vit à une époque où internet existe et où tout peut s'acheter par internet.