Lire: À Gaza, la sauce pimentée comme seule source de réconfort