cuisine japonaise

Le réveil japonais qui vous tire du lit en imitant les bruits du petit-déj

Un couteau, une planche à découper, un faux bol de miso et un dispenseur de vapeur : la sonnerie de la « Jikkalarm » ressemble à un émulateur d'ambiance de cuisine.

Wyatt Marshall

Le réveil est un appareil redoutable – et capitaliste – qui traverse les frontières nationales et culturelles. Ce monstre universel et diaboliquement matinal lutte chaque jour que Dieu fait contre l'irrésistible envie de faire des grasse mat'. Même si vous avez déjà tenté d'adoucir cette torture en remplaçant l'affreuse sonnerie par les complaintes de baleines à bosses, vous avez toujours le même réflexe : le « SNOOZE » pour prolonger votre roupillon.

LIRE AUSSI : Des vertus du LSD au petit déjeuner

Nanka espère changer votre vision du réveille-matin avec une invention qui pourrait vous aider à vous lever. Avec une planche à découper, un couteau, un dispenseur de vapeur et un faux bol de soupe miso, la Jikkalarm cherche à imiter le bruit d'une personne en train de préparer un petit-déjeuner dans la cuisine. Ça vous rappelle forcément un truc : soit Vendredi 13 à cause du couteau, soit Wallace et Gromit et leur machine (pas complètement au point) qui sort l'utilisateur du lit de façon cavalière, l'habille, l'assied à table et lui sert le breakfast.

jikkalarm-clock-1B

Image via Nanka

La Jikkalarm – son nom vient du mot japonais 実家, Jikka, qui renvoie au domicile parental – sonne quand vous le souhaitez et déclenche mécaniquement les mouvements du couteau sur la planche et un souffle de vapeur en direction de la personne endormie.

Selon RocketNews 24, le réveille-matin offre différentes sonneries selon les goûts de son propriétaire : le mode « mère » avec un bruit du couteau rapide et expert ou celui « nouveau marié » avec un bruit de couteau beaucoup plus lent et erratique.

Peut-être que le Jikkalarm va vous tirer du lit plus vite que votre radioréveil actuel. Peut-être que vous allez aussi vous poser quelques questions et flipper à l'idée qu'une machine agite un couteau de chef à quelques centimètres de votre tête alors que vous êtes encore dans le cirage et que vos doigts tentent d'éteindre l'alarme.

LIRE AUSSI : Cuisine japonaise, tremblement de terre et dashi

Pour l'instant, le réveil n'est qu'un prototype. Le temps que le produit débarque sur le marché et menace votre intégrité physique, Nanka aura probablement réglé ces petits problèmes. Avec un peu de chance, il y a aura aussi des versions de sonneries moins nippones où la soupe miso sera remplacée par le bruit du lait se déversant sur des Chocos.

Se réveiller étant un des trucs les plus chiants du monde, on ne peut qu'espérer que ces alarmes traverseront les océans pour venir nous aider dans notre interminable combat contre le sommeil.