Le Guide MUNCHIES des cocktails pour l'été : Les classiques

Bonne nouvelle, on vous a préparé un petit guide dans lequel on vous file les meilleures recettes de cocktail de plage. Aujourd’hui, deux classiques : Le Blue Hawaii et la Piña Colada.

|
juil. 2 2015, 8:00am

Bienvenue en été, les petits potes.

Durant les deux prochains mois, il va faire chaud, vous allez vous coucher tard et vous allez avoir très soif. On vous a préparé un petit guide pour vous aider à choisir les meilleurs cocktails quand vous serez en maillot, en vacances à la plage et parmi les plus peinards d'entre nous. Bande d'enfoirés.

Même le plus blasé, le plus désabusé, le plus pété des vacanciers ne rechignerait pas à la vue de ce cocktail bleu électrique avec lequel on a décidé d'ouvrir le guide. Son goût délicieux rappelle celui d'un Mr. Freeze et les bonbecs de votre enfance — le tout est agrémenté d'une dose non négligeable de liqueur azur et insolente.

Ce cocktail, c'est le Blue Hawaii et il paraît que quand on le porte un peu trop près de l'oreille, on entend la mer.

Il tient sa teinte acidulée au curaçao bleu, une liqueur qui vient tout droit de l'île de Curaçao, dans les Antilles néerlandaises. Cette boisson est un vestige des années 1950-1960 et d'une certaine culture cocktail aujourd'hui passée aux oubliettes. À l'époque, faire un cocktail consistait principalement à mélanger beaucoup de vodka avec différentes liqueurs et tout un tas d'autres ingrédients bizarres qui croupissent depuis au fond d'un bar poussiéreux en acajou chez nos grand-parents.

Le Blue Hawaii est donc né de la volonté d'utiliser du curaçao bleu et d'en faire quelque chose qui soit à la fois bon et agréable à regarder. Quand Harry Yee, barman au Hilton Hawaiian Village, crée ce cocktail en 1957 après être tombé pour la première fois sur du curaçao, il est loin de se douter que son drink allait être à l'origine d'un film avec Elvis Presley et donner de l'inspiration durant les dix prochaines années aux barmen pour servir des cocktails toujours beaucoup trop sucrés, qui filent mal au crâne.

janelle-jones-vice-summer-150624-482_edit1

Photo : Janelle Jones. Food stylisme par Eleanore Park.

Mais notre version de ce cocktail, gentiment mise au point par Joseph Brook de The 86 Company (une entreprise de spiritueux basée à New York et fondée par des maîtres en matière de cocktail : Simon Ford, Jason Kosmas et Dushan Zaric), fait honneur à la recette originale : de la bonne vodka et du bon rhum mélangés à du jus de fruit frais et du sirop de sucre et, bien sûr, une pointe de curaçao bleu.

FAITES-LE : La recette du Blue Hawaii

On sert les nôtres dans des terrariums à tortue, mais un verre à pied fait aussi très bien l'affaire.

munchies-pina-colada-summer-photoshoot-image

Photo par Janelle Jones. Food stylisme par Eleanore Park.

Quoi de plus classique qu'une vieille paire de tong Havaïanas, le dernier numéro de Closer et un enfant livré à lui-même qui vous envoie du sable dans les yeux ? Quoi de plus classique qu'une Piña Colada bien fraîche à siroter sur un transat ?

La Piña Colada date des années 1950 et a été créé par ces barmen de Porto Rico qui ont eu l'idée de mélanger de la crème de coco, du rhum et du jus d'ananas. Au fil du temps, ce cocktail super-rafraîchissant a petit à petit perdu de sa superbe, à mesure que des barmen peu inspirés abusaient des recettes clones à base de spiritueux au rabais et d'ingrédients merdiques. Le résultat ? Des textures souvent ratées et l'impression de boire du lait en poudre dans une tasse de café lyophilisé. Loin, très loin de la version originale de la boisson.

Mais pour notre recette, venue tout droit du restaurant et bar à rhum Cane & Table situé à la Nouvelle-Orléans, on a voulu effectuer un véritable retour aux racines de ce cocktail. Tout commence avec une jeune noix de coco entière et bien fraîche.

FAITES-LE : La recette de la Piña Colada

Vous aurez besoin d'un couteau de boucher ou d'une machette pour l'ouvrir. En bon lecteur régulier de MUNCHIES, c'est un truc que vous devez sûrement déjà avoir sous la main.

Vous devez ensuite réaliser votre propre lait de coco (Rihanna, si tu nous lis) puis le mélanger avec du vieux rhum et des morceaux d'ananas congelés. C'est vraiment facile — le résultat est théâtral.

L'astuce du chef : servez vos Piña Colada directement sur le plat de votre machette en formulant des incantations au dieu soleil.

Et voilà, profitez-bien du soleil, bande d'enfoirés.

LIRE AUSSI : Le Guide MUNCHIES des cocktails pour l'été : Les Tikis