Protégez vos gosses de la brûlure des nouilles instantanées

Chez les enfants américains, une « brûlure pédiatrique » sur cinq est causée par des aliments de type nouilles minutes, ramen ou soupes.

|
11 mars 2019, 4:33pm

Photo : Getty Images/Yarygin

Chaque année, la Consumer Product Safety Commission (CPSC), organisme chargé d'évaluer la dangerosité des produits de consommation, recense toutes les blessures qu'ils ont pu causer. Blessures qu'elle compile dans la National Electronic Injury Surveillance System (NEISS), une base de données consultable en ligne.

Les informations proviennent des archives de 96 hôpitaux aux États-Unis et sont inestimables pour les chercheurs. Grâce à NEISS, le CPSC a pu estimer que plus de 2 300 personnes s'étaient par exemple rendues aux urgences l'année dernière à cause d'une pizza.

Grâce à NEISS toujours, une équipe de chercheurs de l’université Emory a également été en mesure de calculer que chaque année, une brûlure pédiatrique sur cinq était causée par des soupes ou des nouilles instantanées réchauffées au micro-ondes. Ce qui fait environ 10 000 enfants brûlés par ces plats chaque année.

Selon CNN, Courtney Allen, docteur spécialiste des urgences pédiatriques chez Emory, et son équipe ont examiné plus de 4 500 brûlures pédiatriques recensées par NEISS au cours des 11 dernières années. (Précision : pour NEISS un enfant a entre 4 et 12 ans).

Tout comme le CCSP avait recherché le mot « pizza », Allen s'est concentrée sur les termes « soupe » et « nouilles instantanées ». Elle a observé que 972 brûlures correspondaient à sa recherche. En extrapolant à l'ensemble des États-Unis, son équipe estime que le nombre de brûlure pédiatrique provoquée par des nouilles minutes peut monter jusqu’à 10 000 chaque année.

« Les soupes sont une cause fréquente de brûlure. Nous supposons que la conception de l'emballage augmente le risque de brûlure en affectant la stabilité du contenant. »

« Il est important pour nous, et pour les parents aussi, de rappeler que ce sont de petits récipients contenant de l'eau bouillante », a déclaré Allen. « Je pense qu'il y a une forme d’a priori qui fait qu’on peut les croire moins dangereuses qu’une soupe sortant d'une casserole, alors qu'en fait, ce n’est pas le cas. »

Le fait que les nouilles minutes et les soupes instantanées qu’on fout aux micro-ondes présentent un risque pour les gosses est une information qui n’est plus de première fraîcheur : en 2006, le Journal of Burn Care and Research a publié un article suggérant que la forme des contenants était la cause du problème.

« Les soupes instantanées sont une cause fréquente de brûlure. Nous supposons que la conception de l'emballage augmente le risque de brûlure en affectant la stabilité du contenant », ont écrit les auteurs. « Les soupes instantanées sont emballées dans des récipients qui ont tendance à être hauts avec une base étroite qui les prédispose à être renversés. Une nouvelle conception des emballages de soupe instantanée avec une base plus large et une hauteur plus courte, ainsi que des avertissements sur les risques de brûlures réduiraient la fréquence des brûlures de soupe. »

Le docteur James J. Gallagher, directeur du centre William Randolph Hearst de traitement des brûlés au NewYork-Presbyterian Weill Cornell Medical Center, a déclaré à CNN que les parents pouvaient prendre des précautions supplémentaires pour éviter ces accidents ; laisser la soupe refroidir avant de la servir, acheter des soupes dans des récipients moins faciles à renverser (ou transférer la soupe dans une tasse ou un bol plus stable).

Et surtout, surveiller vos gosses quand ils bouffent.


Cet article a été préalablement publié sur MUNCHIES US

MUNCHIES est aussi sur Instagram, Facebook, Twitter et Flipboard