Spike Lee : « Manger sa pizza avec des couverts, c'est le truc à ne surtout pas faire »

On a parlé de pizzas – et rien d'autre que de pizzas – avec le réalisateur de « Do The Right Thing ».

|
mai 29 2018, 1:34pm

Photos courtesy of JetBlue

En général, quand on fait référence à Spike Lee, c'est pour parler des films qu’il a réalisés. Ce que l’on sait moins, c’est que le réalisateur de Clockers, He Got Game ou encore BlacKkKlansman, est aussi un grand amateur de pizzas. D’ailleurs, l’un des lieux de tournages qui a le plus marqué sa carrière au cinéma n’est autre que la Sal's Pizzeria – celle qui apparait dans Do The Right Thing.

Vous ne serez donc pas très surpris d’apprendre que JetBlue, une compagnie aérienne low-cost américaine, a embauché le réalisateur pour devenir le représentant de son programme « Pie In The Sky ». Le concept ? Exporter les emblèmes culinaires de New York – en l’occurence, ici, la pizza de Patsy’s Pizzeria – de New-York jusqu’à Los Angeles. Pour la faire plus clairement : pendant 48 heures, les habitants de la Côte ouest des États-Unis vont pouvoir savourer une véritable pizza new-yorkaise, sans avoir à faire un détour par la grosse pomme.

Pour l’occasion, on a rencontré le réalisateur à la veste en jeans pour qu’il nous en dise plus sur son amour inconditionnel pour la pizza et la manière dont on la consomme à New-York.

MUNCHIES : Salut Spike. Pourrais-tu nous dire comment choisir et manger une part de pizza à la new-yorkaise ?
Spike Lee :
Point numéro un, si vous avez grandi à New York, vous savez qu’on ne fait pas ça n’importe comment. L’improvisation a ses limites. Je ne veux pas dire que les gens qui mangent des pizzas de manière différente dans d’autres endroits du monde ont tort, mais si vous êtes à New York et que vous utilisez un couteau et une fourchette pour manger une pizza, les gens vont vous regarder en rigolant – c’est vraiment le truc à ne surtout pas faire.

Après, le truc, c’est quand même de kiffer. Ici, à New York, la pizza est un élément super-important de notre culture, et ce depuis toujours. À tel point que j’ai choisi une pizzeria comme principal lieu de tournage d’un de mes films [Do The Right Thing]. Ici, on est dans la célèbre Patsy’s Pizzeria, à East Harlem. Cet endroit existe depuis 1933 et ils font des pizzas que je place sans aucun doute dans le top 3 des meilleures au monde.

On se rappelle du fameux « wall of fame » dans Do The Right Thing. Est-ce que votre tête apparaît affichée au mur dans une pizzeria de New York ?
Je crois que oui, chez Grimaldi's. Vous savez, la Grimaldi’s dont je parle dans DUMBO. Dans She’s Gotta Have It [ Nola Darling n’en fait qu’à sa tête en VF], le loft de Nola, le personnage principal, était dans ce bâtiment. Au rez-de-chaussée, il y avait un restaurant qui s’appelait The Ferrybank Restaurant et au deuxième étage, c’est là qu’on a tourné les scènes du loft de notre héroïne. On a tourné pendant 12 jours, c’était en juillet 1985 – soit deux semaines de six jours à chaque fois. Aujourd’hui, c’est devenu la Grimaldi’s pizza. C’était même avant que ça ne devienne DUMBO.

Quelle était l’importance de la pizza dans votre vie quand vous étiez jeune à Brooklyn ?
J’étais à l’école publique 29, sur Cobble Hill, et ma mère me donnait ce qu’on appelait alors un « 29s » – c’était dans les années 1960. En gros, elle me donnait 25 cents pour le repas de midi, et avec cet argent, je me payais une part de pizza à 15 cents et un coca à 10 cents. À l’époque, le déjeuner coûtait 25 cents. 25 cents, mec !

Vous mangez des pizzas quand vous êtes en déplacement hors de New York ?
J’essaie d’éviter. J’ai un peu de mal avec la pâte épaisse. Manger une pizza avec une fourchette et un couteau ? Non merci. Je ne mange pas de ce pain-là. C’est trop…ça ressemble trop à un vrai repas. Après, si vous voulez manger ce genre de truc, vous en avez le droit. On est en Amérique. Mais pas moi.

Que pensez-vous de ces garnitures relativement controversées comme l’ananas ?
Écoutez, les gens peuvent faire ce qu’ils veulent. Si vous voulez mettre de la beuh synthétique sur votre pizza, libre à vous. C’est un suicide un peu ridicule, mais faites donc. Oui, parce qu’on a une nouvelle pizza avec de la K2. [ Rires]. Il paraît que c’est de la bonne…

Merci de nous avoir accordé cet entretien, Spike.


Cet article a été initialement publié sur MUNCHIES US.